Calendrier
Météo

Découverte


 

La commune est située dans l’ouest du département de la Charente, sur la rive droite du fleuve Charente. Elle est limitrophe du département de la Charente-Maritime et son climat est océanique. Elle faisait partie de la Saintonge et la population parlait le saintongeais.

Mesnac jouxte les communes de Saint-Sulpice-de-Cognac et de Cherves-Richemont en Charente, de Mons et du Seure en Charente-Maritime. Elle se trouve entre la ville de Cognac à 10 km et celle de Matha à 13 km.


 

Histoire

Mesnac tiendrait son nom de la villa romaine de Menius et Vignolles de l’existence d’une petite vigne. Les noms des hameaux montrent combien la terre était pauvre : au sud la groie, au nord pain perdu, à l’est les fosses.

Mesnac, par son nom, nous signale avoir d’abord été une villa romaine, mais nous n’avons pas de document sur ce lieu avant l’époque, au Moyen-Age, où la terre de Mesnac relevait de la seigneurie de Cognac. L’église du XIIe siècle est dans les documents déclarée comme étant un prieuré-cure des bénédictins qui relevait du prieuré Saint-Eutrope à Saintes. Au XVe siècle, la terre de Mesnac est la propriété de Geoffroy de Beaumanoir et de sa famille jusqu’en 1490 où elle fut rachetée par Jean de Puyrigault et conservée pendant trois générations. En 1747 les terres de Mesnac et Chazotte deviennent la possession de Louis D’orviller, Amiral de la Flotte et chevalier de l’Ordre de Saint-Louis.

Les autres fiefs ayant existés sur le territoire de la commune de Mesnac sont le fief de Vignole dont il ne reste rien dans le village actuel de Vignolles et la seigneurie de l’Isle attestée en 1645 avec logis, dépendances et fuie. Mesnac est peu citée lors des troubles et guerres qui ravagent cette région et l’on sait simplement que le domaine est récupéré en 1783 pour le Comte d’Artois, futur Charles X. Le château de Mesnac est une solide demeure de cette époque.

Le 7 mars 1787 les représentants de Mesnac à l’assemblée préliminaire des États Généraux qui se tient à la salle capitulaire des Récollets de Cognac sont l’avocat Jacques Hardy et J.Bouteleau. La commune est créée en 1793 sous le nom de Mémac.

La richesse viendra avec le cognac jusqu’à la fin du XIXe siècle et la misère avec la crise du phyloxéra.


 

Géologie

La commune de Mesnac avec son altitude entre 10 et 25 mètres fait partie du « pays bas » zone de terres jurassiques argilo-marneuses. Ces marais ont été drainés à la fin du XVe siècle avec canalisation du « Fossé du Roy ». Ces basses terres argileuses sont relativement imperméables donc inondables.

La commune est traversée par l’Antenne, affluent de la Charente sur sa rive droite qui coule lentement du nord au sud, se sépare en plusieurs bras, et forme ainsi, une zone de marais juste à l’est du village de Mesnac. Des sources ou résurgences existent dans le lit de la rivière qui continue ainsi à être en eau avec un débit minimum constant même quand la partie amont en Charente-Maritime est victime d’assecs par excès de ponction de la ressource pour l’irrigation. Mesnac est aussi le lieu de la confluence d’un des affluents de l’Antenne, le Veyron. En aval, le moulin de Chazotte fait la frontière avec la commune de Cherves.

Le Fossé du Roy croise l’Antenne par un très curieux double siphon avant de traverser le village des fosses mais en période de hautes eaux de la Charente l’écoulement est très faible et certains terrains peuvent rester inondés plusieurs mois.

Les mammifères remarquables sur ce site natura 2000 sont les loutres et les visons d’Europe, ce dernier n’étant plus présent que dans sept départements français. De nombreuses mesures sont mises en place pour sa protection comme le piégeage des ragondins effectué avec des pièges munis d’une petite ouverture qui permet aux visons d’Europe de s’échapper.

Les batraciens sont nombreux avec présence de deux espèces de rainettes françaises, de crapauds et de salamandres.

Les poissons trouvent de nombreuses frayères, ils sont nombreux et de diverses espèces, brochet, truite, carpe, anguille mais aussi chabot, lamproie de Planer et lamproie de rivière ainsi que cyprinidés d’eau vive (chevesne, barbeau, goujon).

En plus de nombreux insectes courants, on trouve plusieurs espèces de libellules.


 

Administration

La commune de Mesnac fait partie du canton Cognac-Nord qui avec le canton Cognac-Sud composent la communauté de communes de Cognac. Celle-ci appartient au Pays Ouest-Charente Pays du cognac (qui ne se recoupe pas avec la circonscription législative).

Le conseil municipal siège à la mairie qui est au centre du bourg de Vignolles dans l’ancienne école. L’élection municipale est nominale, avec 11 élus et parmi ces conseillers, actuellement tous élus sur une liste d’intérêts communaux, sont élus un maire et 3 adjoints.

La sous-préfecture est à Cognac ainsi que le siège de la communauté de communes de Cognac logée dans les anciens bâtiments Monnet. La commune de Mesnac y a un délégué titulaire et un suppléant élus par les élections municipales depuis 2014.



 

Démographie

En 2011 la commune comprenait 181 résidences. Avec la construction de nombreux logements individuels à Pain Perdu, Vignolles et Les Fosses, le nombre de logements et le nombre d’habitants se trouvera significativement augmenté au prochain recensement.

Suite au dernier recensement, la commune de Mesnac recense le nombre de 417 habitants.

Le prochain recensement aura lieu en 2014 du 15 janvier au 14 février.
 

Économie

Mesnac est dans la région agricole de vignoble délimitée Cognac, zone des Fins Bois. Les agriculteurs sont pour la plupart viticulteurs et céréaliers et il y a une distillerie qui pratique la vente directe de pineau et de cognac.

Des entreprises sont installées : vente de produits phyto-sanitaires, mécanique de précision. Mesnac compte quelques artisans : électricien, façadier, entreprises de maçonnerie, chauffagiste, tourneur sur bois, charcutier-traiteur, une entreprise de nettoyage de cuves et tonneaux ainsi qu'un atelier d'arts. Il n'y a aucun commerce de proximité et les achats se font à Matha, Cherves ou Cognac, et aux commerçants ambulants, surtout pour le pain.


 

Patrimoine architectural

  • L’église Saint Pierre du XIIe siècle, à plan allongé, en un seul vaisseau qui est recouvert d’une voûte d’ogives, possède un escalier à vis sans jour. Quatre chapiteaux (sculpture de palmette, feuillage…) et un vitrail sont remarquables. C’était un prieuré-cure des bénédictins qui a été restauré en 2004.
  • le château de Mesnac du XVIIIe siècle est actuellement une ferme auberge avec chambres d’hôtes et gîtes.
  • le lavoir flottant a été construit après une souscription en 1861. Il se soulève comme un ponton quand le niveau de la rivière monte.
  • des maisons et des fermes caractéristiques reflètent l’architecture rurale du XVIIe siècle au XIXe siècle.
  • l’ancienne école construite en 1877, maintenant fermée à été transformée en mairie avec des logements à l’étage.
  • le four à pain de Pain Perdu renové en 2012 avec l'aide de Grand Cognac.

Catégorie : - Commune

mentions légales
Ce site est hébergé par :
Ikoula
175/177 rue d'aguesseau, 92100 Boulogne-Billancourt
Contact : 01 84 01 02 50 ou par mail à ikoula@ikoula.com